Un réaménagement nécessaire du C.D.I.

-Dès ma première visite de l’établissement et du CDI du collège Gustave Flaubert, j’ai pu constater certains points concernant l’aménagement de l’espace qui, malgré ma faible expérience, m’ont interloqué.

Tout d’abord, l’espace de travail se résumait à deux tables de travail en groupe d’environ une dizaine de places assises, constituées de plusieurs petites tables formant un cercle. L’espace n’offrait donc pas la possibilité d’un travail individuel hormis une table au bout d’un rayon. Je me suis également aperçu de l’absence d’espace de lecture, les quelques chauffeuses étant réparties à diverses endroits de la salle. De plus, la configuration de la salle annexe m’a laissé comprendre que cet espace n’était pas clairement identifié et qu’il en résultait un aménagement désordonné. En effet, cette salle tenait alors lieu, d’espace pour les rendez-vous de la COP (conseillère d’orientation pédagogique), de lieu de consultation pour les manuels scolaires et la documentation ONISEP, de lieu de stockage de près de 400 dossiers documentaires rangés dans des classeurs ainsi que le lieu dans lequel se tenait le club « fête des mères » (cela induit le stockage de tout le matériel nécessaire pour son animation).

Plan du CDI avant le réaménagement

Suite à ma prise de fonction, j’ai rencontré ma tutrice qui elle-même arrivait dans l’établissement. Il nous est apparu après concertation qu’un réaménagement de l’espace C.D.I. constituait la priorité de nos tâches. Ainsi, il a été convenu avec la direction de l’établissement que le C.D.I. serait officiellement ouvert à partir du 16 septembre. En tant qu’étudiant, cette situation m’est apparu comme une opportunité afin de développer mes compétences concernant l’aménagement du C.D.I..

Un cadre institutionnel et professionnel

Responsabilité de l’enseignant-documentaliste dans l’aménagement du CDI

-Dans le référentiel de compétence du 8 juillet 2013, il est indiqué que l’enseignant-documentaliste doit « assurer la responsabilité du centre de ressources et de la diffusion de l’information au sein de l’établissement » ce qui implique d’ « organiser et gérer le centre de documentation et d’information ».

 

Un documentation professionnelle riche :

-La documentation professionnelle est riche concernant la question de l’aménagement d’un CDI. Que ce soit dans les ouvrages généraux sur le métier d’enseignant-documentaliste tel que celui de François Chapron Les CDI des lycées et collèges: de l’imprimé au numérique ou le site professionnel Savoir CDI, tous ces documents reviennent sur la nécessité de prendre en compte le C.D.I. en tant qu’ « espace pluriel » qui doit accueillir différentes activités qui puissent cohabiter au sein du même lieu. Cela implique la coexistence de différents espaces articulés de façon cohérente. Le C.D.I. est avant tout un lieu aux fonctions diverses. C’est un lieu de travail individuel et collectif, un lieu de travail pédagogique qui accueille des classes ou demi-classes pour des séances, notamment de formations info-documentaires. C’est un lieu d’information, un lieu de lecture et un lieu d’ouverture culturelle. L’ensemble de ces fonctions doivent répondre aux besoins des divers publics du C.D.I., principalement les élèves mais également l’ensemble de l’équipe pédagogique.

La documentation professionnelle suit et précise logiquement le cadre institutionnel : l’aménagement du C.D.I. doit prendre en compte les missions du documentaliste qui s’articule autour de la gestion du centre de ressources documentaire, de la formation des élèves à la maîtrise de l’information et de l’ouverture de l’établissement sur son environnement.

De nombreuses académies proposent des guides afin d’aider les enseignants-documentalistes dans leur démarche de réaménagement d’un CDI ou d’aménagement suite à un déménagement. On peut citer celui de l’académie de Rouen sur lequel je me suis beaucoup reposé pour penser les espaces et leur agencement.

 

Les principales évolutions du CDI

Un espace d’accueil trop étroit

-Avec notre conseillère, nous avons considéré que l’espace d’entrée n’était pas adapté à la venue des élèves et en faisait un lieu « à part ». Or comme le souligne Jean-Louis Durpaire, le C.D.I. doit être un lieu accessible au cœur de l’établissement.

L’entrée était trop peu lumineuse et surtout trop exiguë pour constituer un lieu où l’élève pourrait s’arrêter et lire et découvrir les dernières acquisitions et informations du CDI.

IMG_8147B

De plus, dès mon premier jour de travail, j’ai réalisé que l’entrée du C.D.I. donnait sur un lieu très peu fréquenté par les élèves. En effet, la porte d’entrée se situe au niveau de l’administration du collège (secrétariat ; comptabilité, bureau du principal et du principal adjoint) et sur la salle des professeurs. Un espace où les élèves ne circulent que très rarement, les salles de classes, la cour de récréation, l’entrée de l’établissement et la vie scolaire en étant éloigné.

Or comme nous pouvons le voir sur le plan, une autre sortie avait été aménagé lors de la réfection du C.D.I.. Celle-ci donne sur la salle annexe du C.D.I. une salle reliée par une double porte constamment ouverte. Cette sortie a pour principale atout de donner sur une petite cours fréquentée par les élèves dans la mesure où elle est entourée de salle de cours. C’est également là que les élèves venant au C.D.I. déposent leurs sacs. Nous avons donc décidé de faire de cette porte la nouvelle entrée du C.D.I.. Cette entrée permet d’associer le C.D.I. aux espaces scolaires de l’établissement et non la partie administration. De plus, elle donne la possibilité d’aménager un espace d’accueil plus vaste où les élèves peuvent s’arrêter et consulter les nouveautés et diverses informations culturelles.

IMG_8140B

Nouvelle entrée du C.D.I. de Gustave Flaubert

-Néanmoins, cette initiative induit d’autres problèmes. En effet, le bureau de l’enseignant-documentaliste se trouve à l’opposé de cette entrée ce qui ne facilite pas l’accueil des élèves. Ainsi, nous nous attachons à nous déplacer jusqu’à l’entrée pour accueillir les élèves venant de permanence ou pour une séance pédagogique. Malgré la justification de nos choix, nous nous sommes retrouvés face à l’incompréhension du principal de l’établissement. Cette incompréhension s’explique sans doute du fait que les élèves ne passent plus devant son bureau ce qui lui donne moins de visibilité sur la fréquentation du C.D.I..

La création d’un espace orientation

-La création d’un espace orientation moderne et accessible pour la conseillère d’orientation constitue sans doute la plus grande réussite lors de cet aménagement.

L’espace orientation se situait à mon arrivée dans la salle annexe du C.D.I. Cette salle faisait office de bureau du COP, d’espace d’orientation, de lieu de stockage de matériel du C.D.I., de lieu de consultation des manuels scolaires et de lieu de réunion pour l’activité fête des mères.

Afin de clairement identifier cet espace, nous avons décidé de le consacrer à l’orientation : une partie étant destinée à la documentation relative à l’orientation de façon à permettre aux élèves de faire des recherches en l’absence du conseiller d’orientation et l’autre à un espace personnel pour le conseiller. Il a fallu en premier lieu évacuer le matériel de documentation extérieur à l’orientation et plus généralement aux missions d’un C.D.I.. Les étagères de manuels scolaires ont quant à elles été déplacées dans la zone de travail du C.D.I. après désherbage.

-Après avoir vidé cette pièce de tous les éléments n’ayant pas leur place dans un espace consacré à l’orientation, il a fallu l’aménager. Malheureusement, nous nous sommes trouvés confrontés à l’absence de kiosque ONISEP permettant de mettre en valeur cette documentation, rangée dans des classeurs monoblocs. Or le budget du C.D.I. et les priorités budgétaires définies en début d’année ne nous permettent pas d’envisager pour cette année l’achat de ce type de mobilier. Ainsi, à partir du mobilier disponible dans cette salle, nous avons réussi à reconstituer « visuellement » ce type de kiosque avec un présentoir entouré de deux étagères sur lesquelles nous avons réorganisé la documentation suivant la classification en 18 casiers comme elle est présentée sur un kiosque ONISEP avec sa signalétique. Le présentoir donne à voir différentes brochures reçues sur des métiers en particulier mais ne rentrant pas dans les diverses collections ONISEP. En marge du mobilier mettant à disposition la documentation papier, nous avons disposé au centre trois tables de consultation. Un poste informatique complète l’espace pour les recherches des élèves et en particulier pour l’accès aux documents via le logiciel documentaire BCDI.

Kiosque ONISEP du C.D.I. du collège Gustave Flaubert

Kiosque ONISEP du C.D.I. du collège Gustave Flaubert

Dans le cadre de cette salle, nous avons tenté également de créer un espace plus confiné pour le COP. En effet, l’année précédente, le COP recevait les élèves dans cet espace. Or les murs de cette salle sont constitués pour moitié de baies vitrées et l’un d’entre eux donne sur une cour. La configuration de l’espace m’a laissé pensé qu’il était nécessaire de cloisonner cet espace afin d’en créer un dédié au bureau du documentaliste à l’abri des regards et plus confiné. Ainsi à partir de panneaux d’affichage grillagés mobiles, nous avons pu délimiter le bureau du documentaliste dans lequel nous avons installé un espace de rencontre entre le COP, les élèves et éventuellement leurs parents. Les panneaux d’affichages grillagés permettent de sectionner la pièce en deux parties (une partie documentaire et une partie bureau). De plus, ces panneaux d’affichage permettront de signaler les informations sur les offres de formation, les journées portes ouvertes des établissements aux élèves (d’autant plus que les murs sont constitués de baies vitrées ne permettant pas l’affichage). Cette installation permet d’avoir un accès aisé sur l’espace orientation.

Espace de la conseillère d'orientation-psychologue

Espace de la conseillère d’orientation-psychologue

 

Ainsi, malgré le manque de moyens matériels et financiers, nous avons crée un espace moderne, directement en lien avec la conseillère d’orientation qui a désormais un véritable espace de travail.

Une volonté de distinguer zone de travail et zone de lecture

-Lors de notre travail de réaménagement du C.D.I., ma tutrice a suggéré de distinguer plus clairement le fonds de documentaires et le fonds de fictions. En effet, les rayonnages des deux fonds se succédaient occupant tout une baie vitrée et un autre mur. Il est vrai qu’après observation du fonds, j’ai constaté que les rayons le long des vitres étaient tous constitués de livres documentaires excepté l’un d’entre eux constitué de livres de fiction. Une situation pouvant prêter à confusion. Comme nous pouvons le voir sur le plan actuel, nous avons donc décalé le rayon en question et installé le coin périodique entre le fond de livres documentaires et le fond de livres de fiction.

Espace périodique du C.D.I. du collège Gustave Flaubert

Espace périodique du C.D.I. du collège Gustave Flaubert

 

Cette initiative permet de mieux distinguer les livres dans l’espace, ce qui constitue une aide lors de la découverte du C.D.I. par les classes de 6e. De plus, elle favorise l’organisation spatiale du C.D.I en deux parties : une zone de travail donnant accès à l’information et à la documentation et une zone de lecture dans laquelle on retrouve les fictions, les revues et un mobilier adapté à ce type de pratique.

Plan général ou l’ on voit la distinction

-Cette aménagement en deux zones distinctes nous a amené à crée un espace lecture qui était absent dans l’ancienne configuration. Il est situé à proximité des bandes-dessinées dans la mesure où ce lieu offrait l’espace nécessaire mais aussi car les élèves sont friands de ce type de lecture.

Espace de lecture du C.D.I. de Gustave Flaubert

Espace de lecture du C.D.I. de Gustave Flaubert

 

Des problèmes qui subsistent ou qui émergent

-Les multiples modifications apportées dans l’aménagement du C.D.I. durant ces deux semaines ont permis de distinguer plus facilement les espaces. Néanmoins, à travers ces aménagements des lacunes persistent ou se sont créées.

En premier lieu, si l’entrée du CDI est désormais au cœur de l’établissement, celle-ci donne sur l’espace orientation du CDI. L’entrée a été aménagée de façon à proposer les différents éléments de ce type d’espace : informations relatives à la vie du C.D.I. ; aux activités culturelles à l’extérieur de l’établissement ; dernières nouveautés. Néanmoins, les élèves ne s’arrêtent que très peu en raison notamment du fait qu’ils considèrent cette pièce comme n’étant pas intégrée au C.D.I.. Un raisonnement s’explique notamment par l’ancienne utilisation faite de ce lieu qui n’était visiblement pas associé à l’activité du C.D.I.. De plus, comme je l’ai souligné, le bureau n’est désormais plus à l’entrée du C.D.I..

La signalétique est également un point qu’il est nécessaire de reprendre dans l’avenir. En effet, depuis les aménagements, j’ai pu constater, notamment à travers les séances pédagogiques de découverte du C.D.I. pour les 6e que l’espace des manuels scolaires n’est pas visible pour les élèves. Une situation révélatrice de la nécessité d’une réflexion sur la signalétique dans le C.D.I.. Cette signalétique adaptée au public doit permettre l’orientation et le repérage aisé des ressources afin de favoriser l’autonomie de l’élève.

-Le nouvel emplacement des périodiques m’est apparu après mes diverses lectures comme problématique. En effet, cet emplacement, justifié par la possibilité de séparer livres documentaires et livres de fiction par ma tutrice, se trouve trop éloigné de l’espace de lecture aménagé près des bandes dessinées. Ainsi, si un élève désire lire un périodique, tel que GéoAdo ou Science et Vie Junior, dans l’espace de lecture, il doit traverser le C.D.I. et peut ainsi perturber des élèves au travail. Or comme le souligne Françoise Chapron, les espaces doivent être articulés afin que les usagers ne se gênent pas. Il apparaît nécessaire d’étudier cette année d’éventuelles possibilités permettant de pallier ce problème.

 

Une première expérience très formatrice

Une première expérience très formatrice

Première activité et premières prises de responsabilité

Ce poste de contractuel admissible a été ma première véritable expérience professionnelle en tant qu’enseignant-documentaliste. Allant travaillé pour la première fois en collaboration avec une enseignante-documentaliste confirmée, j’appréhendais quelque peu notre relation. Or cette expérience de réaménagement s’est très bien passée. Ainsi, j’ai très vite donné mon avis sur certaine disposition et elle a été à l’écoute de mes idées. Je pense rétrospectivement que le réaménagement du C.D.I. a constitué une occasion de faire connaissance et d’échanger très rapidement. Il nous également permis par la même occasion de nous approprié les lieux autant pour elle que pour moi.

Cette activité de réaménagement peut se révéler être très physique ! En effet, lors du réaménagement du C.D.I., nous avons été confronté à la présence de nombreuses documentation et matériel obsolète : casiers de dossiers documentaires, papiers obsolètes, dossiers documentaires désuets, matériel volumineux destiné à « l’atelier fête des mères ». Entre le transport à la benne de dizaines de sacs poubelle de dossiers documentaires et le déplacement des livres pour ensuite déplacé les étagères, le métier d’enseignant-documentaliste peut s ‘avérer plus physique qu’on ne le pense.

Retour d’expérience

-Au delà de la nécessité de la présence de plusieurs espaces, j’ai beaucoup appris sur la question de l’agencement entre ces différents espaces. En effet, à travers ces multiples espaces se trouvent également des zones de travail et de détentes à l’intérieur desquelles les espaces doivent être agencé de façon à faciliter la circulation des élèves sans qu’ils ne se gênent entre eux. Il est absolument fondamental de prendre en compte l’ergonomie de l’espace.

-Or, chaque modification d’un espace impacte forcément un autre et la question de l’ergonomie peut très vite devenir un véritable casse-tête !

-J’ai pris également conscience que l’architecture constitue un élément primordial dans l’aménagement d’un C.D.I. et qu’en conséquence, elle peut devenir très vite une contrainte. Ainsi, la forme du lieu et la présence de baies vitrées constituent des contraintes parfois frustrantes.

-La réflexion sur l’espace du CDI et son aménagement amène à s’interroger sur les fonctions d’un tel lieu et plus largement sur les fonctions d’un enseignant-documentaliste. Cet expérience m’a donc permis de faire le point sur la fonction d’un CDI dans un établissement scolaire, espace qui constitue le lieu de travail de l’enseignant-documentaliste. Le réaménagement d’un CDI lors de son arrivée dans un établissement peut constituer le reflet d’une posture professionnelle et d’une vision du métier à part entière.

Le CDI du collège aujourd’hui

IMG_8142B

-L’objectif de créer des espaces délimitées dans l’espace a été largement atteint et c’est en cela que le réaménagement du CDI a été une réussite.

Les élèves peuvent désormais mieux identifier les différents espaces du CDI. Cette aménagement était absolument nécessaire notamment pour la séance de découverte par les élèves de 6e lors de laquelle ils doivent repérer à partir d’un plan, les différents espaces et leurs fonctions.

Plan du CDI

Bibliographie

Bibliographie:

-CHAPRON, F. (2012). Les CDI des lycées et collèges: de l’imprimé au numérique. Paris : Presses université de France.

-DURPAIRE, J.-L. (2006). Le C.D.I. entre multipolarité et virtualité

Récupéré sur le site de Savoirs C.D.I. : http://www.cndp.fr/savoirscdi/fileadmin/fichiers_auteurs/Centre_de_ressources/Espace_CDI/Construction__restructuration/Les_CDI_entre_multipolarite_et_virtualite.pdf

-Groupe académique Politique documentaire (2009, décembre). Centre de documentation et d’information : guide d’aménagement

Récupéré sur le site de l’académie de Toulouse : http://espace-cdi.ac-toulouse.fr/IMG/pdf/guide_amenagement_cdi_ac-toulouse_dec-09.pdf

-RAGACHE C., TREUT M., VIGER J.M. (2000, novembre). Organiser l’espace C.D.I.

Récupéré sur le site de l’académie de Rouen : http://documentaliste.ac-rouen.fr/spip/IMG/pdf/cdi_org.pdf

-TOULOUSE, Michèle (2003). Aménagement d’un nouveau CDI

Récupéré sur le site de Savoirs C.D.I. : http://www.cndp.fr/savoirscdi/centre-de-ressources/espace-cdi/construction-restructuration/amenagement-dun-nouveau-cdi.html