La politique d’acquisition en question

-Pour reprendre la définition de l’ADBS, la politique d’acquisition d’un centre de ressources constitue l’ «
ensemble des objectifs, méthodes et moyens orientant l’acquisition de documents, quel que soit leur support, pour un accroissement et une mise à jour des fonds d’un organisme, en tenant de ceux déjà existant et des intérêts et des besoins des usagers. Ces acquisitions peuvent se faire  titre onéreux ou à titre gratuit à partir de ressources quel qu’en soit leur support (bibliographies, catalogues etc…), au vu des documents eux-mêmes, ou encore par demande des usagers.»

-La politique d’acquisition est fondamentale dans la politique documentaire d’un centre de ressources. Comme le souligne Jean-Louis Durpaire, « la politique d’acquisition est un élément essentiel de la politique documentaire. Son objectif est de constituer un fonds en adéquation avec les besoins des usagers ». il ajoute que cette politique documentaire « s’appuie nécessairement d’une part sur une politique de constitution de collections incluant des acquisitions et des désherbages, d’autre part sur une analyse des publics servis ou à servir. » (Les politiques documentaires des établissements scolaires. Rapport à monsieur le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Mai 2004).

-Que ce soit dans la circulaire de 1986, le référentiel de compétences, ou dans le protocole d’inspection de 2007, la politique d’acquisition fait partie des missions et des compétences de l’enseignant-documentaliste :

  • Circulaire de 1986 : « Il assure la responsabilité du fonds documentaire, de son enrichissement, de son organisation, de son classement et de son exploitation » (4. Le documentaliste-bibliothécaire est responsable du centre de ressources documentaires multimédia)
  • Protocole d’inspection de 2007 : « constituer et gérer des collections documentaires qui répondent aux besoins et aux intérêts des publics » (III. Mettre à disposition des ressources et organiser la diffusion de l’information utile au sein de l’établissement)
  • Référentiel de compétences : « Maîtriser les connaissances et les compétences bibliothéconomiques : gestion d’une organisation documentaire et d’un système d’information, fonctionnement de bibliothèques publiques ou centre de documentation, politique d’acquisition, veille stratégique… » (Mettre en œuvre la politique documentaire de l’établissement)

-Cette politique d’acquisition demande un certain nombre de compétences et de connaissances énumérés par Janine Molina et Josiane Ducournau sur le site savoirs-cdi à travers les « 10 commandements d’une politique d’acquisition ».

-Lors de mes deux stages, j’ai été confronté cet axe majeur de la politique documentaire d’un établissement scolaire. Cette expérience m’a confronté à deux points particuliers de cet aspect de la politique documentaire :

  • la question de la bande-dessinée au sein d’un CDI
  • la question du désherbage du fonds documentaire du CDI (9e commandement)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s