Contexte professionnel

Une gestion documentaire délicate

-A la rentrée 2013-2014, j’ai été affecté au collège Gustave Flaubert de Pont-L’évêque en tant que contractuel admissible. J’ai rencontrée lors de la pré-rentré ma tutrice, elle-même nouvellement affectée dans cet établissement. Lors de notre première semaine, nous avons pu constater des manquements dans la gestion documentaire du C.D.I.. Trois activités faisant partie des compétences de documentaliste semblait avoir été négligé ces dernières années : le traitement documentaire et intellectuel des documents ; le « non-usage » du logiciel documentaire BCDI ; le désherbage.

-Concernant le désherbage, une étude des rayonnages du fonds documentaires montre une activité de désherbage quasi-inexistante : cinq ou six exemplaires du capitaine Fracasse dont un exemplaire de 1964 et deux autres des années 80 ; un livre documentaire sur les biotechnologies datant de 1987 ; des livres documentaires sur le cyclisme concernant Bernard Hinault ou encore Jacques Anquetil. Nombreux sont les exemples démontrant une politique de conservation du maximum de document dans le centre de ressource. A partir de ce constat, il a été entrepris un désherbage de l’ensemble du fonds documentaire associé à la saisie et le traitement documentaire de l’ensemble des livres du CDI.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s