Le désherbage: une activité raisonnée et située pour répondre au besoin des publics

A travers cette expérience, j’ai acquis un certain nombre de connaissance et de compétences concernant la pratique du désherbage d’un fonds documentaire d’un établissement du second degré:

  • La nécessité de recouper les critères lorsque le fonds est en grande partie obsolète afin d’éviter une « amputation du fonds ». Le désherbage est une activité situé dépendant du contexte documentaire de l’établissement d’où la nécessité d’un diagnostique du fonds.
  • Une politique de désherbage doit être clairement affichée et écrite. Il est nécessaire de communiquer auprès de l’équipe pédagogique.
  • Le désherbage est une activité qui nécessite l’échange de point de vue afin d’éviter les erreurs au maximum.
  • Il faut supprimer l’ouvrage de l’inventaire et prévoir des listes de rachat en conséquence.

-D’un point de vue plus personnel, cette première expérience d’une activité de désherbage raisonnée et organisée a contribué à renforcé ma posture professionnelle. En effet, accordant moi-même beaucoup d’importance à la valeur d’un livre, la mise au pilon systématique des ouvrages vétustes, non à jour ou non-adapté au public était un principe qui m’échappait. Cette activité a renforcé ma vision du métier qui consiste notamment à la mise à disposition de ressources répondant aux besoins des élèves. Le désherbage est une démarche permettant de répondre à cette exigence de notre métier. Il est donc fondamentale d’en avoir une pratique régulière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s